L’Interim tue

Mardi 8 novembre, avec Jean-Luc Mélenchon et Laurence Sauvage, secrétaire nationale du PG aux luttes sociales, nous nous sommes rendus au siège de Ransdtad France, le géant de l’interim, à Saint Denis.

Grève de la faim à Randstad contre la précarité des intérimaires

Une vingtaine de syndicalistes de la CGT Randstad avaient installé leurs tentes dans le hall et avait démarré le matin même une grève de la faim. Ils protestaient contre les conditions de travail hyper-précaires des intérimaires, et souhaitaient alerter l’opinion publique sur la question de l’intérim.

J’ai rencontré Jean-Paul Bussi et Teddy Dewolf, responsables syndicaux de Randstad.

Les 2 millions d’intérimaires que compte notre pays sont des travailleurs invisibles dont il n’est jamais question dans les médias, et dans les discours politiques et syndicaux. Tout est fait pour que ces salariés jetables et sans droits ne l’ouvrent pas. Ils sont en effet en permanence soumis au chantage du non-renouvellement de leurs missions.

Les « entreprises utilisatrices », qui usent et abusent d’intérimaires, se permettent sans complexe de bafouer le droit du travail : si l’intérimaire ose faire valoir ses droits, bye bye direction la sortie, et on passe un coup de fil à la boîte d’intérim pour qu’elle lui envoie quelqu’un d’autre. Ainsi, la première revendication de la CGT Randstad est d’abord l’application de la loi existante. Et notamment, le délai de carence obligatoire entre deux embauches d’intérimaires. Dans la grande majorité des cas, ce délai de carence n’est pas respecté, et les entreprises utilisatrices emploient des intérimaires sans discontinuer tout au long de l’année pour leur activité régulière, sur des postes qui logiquement devrait être le fait de contrats de droit commun (le fameux CDI). Les demandes de requalifications de contrats d’intérim en CDI devant les prud’hommes aboutissent généralement sur une victoire. Pour autant, ces demandes sont rares, étant données la longueur et la complexité des procédures, difficilement compatibles avec l’instabilité vécue par ces salariés précaires. Les entreprises utilisatrices en ont bien conscience et agissent donc en impunité totale en toute illégalité.

L’intérim tue

Certains y laissent carrément leur vie. C’est suite à une série de décès d’intérimaires, survenus dans l’indifférence générale, que la CGT Randstad a décidé de lancer une grève de la faim. Les intérimaires sont beaucoup plus victimes qu’ailleurs d’accidents du travail. Lorsqu’un intérimaire a un accident du travail, celui-ci est pris en charge aux deux tiers par la boîte d’intérim, et à un tiers par l’entreprise utilisatrice. Dans ces conditions, pourquoi l’entreprise utilisatrice prendrait-elle la peine de former l’intérimaire avant sa prise de poste, de lui expliquer les règles de sécurité, et d’éviter de mettre un nouveau venu sur une mission à risque ? On envoie les intérimaires au casse-pipe en leur demandant d’être performants, rentables, dès les premières heures de travail. Jean-Paul Bussi et Teddy Dewolf nous ont donné des exemples poignants d’intérimaires devenus invalides suite à un accident sur le lieu de travail, ou ayant perdu un bras ou une main pour une mission de quelques jours payée des miettes. Il est scandaleux que les secteurs dits « accidentogènes » soient autorisés à employer des intérimaires.

Il est intolérable qu’au 21ème siècle en France, des êtres humains soient considérés comme une marchandise, et soient privés des droits élémentaires qui figurent dans le code du travail.

L’intérim fait partie de tous ces sous-contrats de travail qui transforment le salarié en un individu corvéable, pour le grand bénéfice du marché.

Le combat de la CGT Randstad est exemplaire dans la grande lutte contre la précarité, ce nouvel instrument du capitalisme pour dévorer les masses. Bravo à eux !

Single Comment
  1. Bravo Leila , Excellent Article ! et n’oublions surtout pas que : Les intérimaires ne sont pas gravement blessés et tués uniquement à cause de ceux qui les surexploitent, mais à aussi à cause des pseudo syndicalistes qui les regardent sans rien faire ! « 

Leave a Reply