La campagne aux mille couleurs

Ce dimanche, la caravane du Front de Gauche s’est posée au pied des immeubles de la cité Kellermann, là où le Front National a fait le score le plus élevé du 13ème arrondissement de Paris au premier tour des présidentielles. Notre arme à nous anti-Lepen, c’est d’aller sur le terrain, au contact des habitants de ce quartier populaire et montrer qu’il y a un autre monde que celui de la désespérance exploité par le parti de la haine. Avec notre fanfare, nous avons réchauffé les cœur et mis un peu de couleur dans cette grisaille dominicale. Dès les premières notes, un couple de retraités s’est penché à sa fenêtre. D’abord étonné par la singularité de ce bus de maraîcher des années 60, il a été rapidement enchanté par les musiques métissés de notre fanfare.
camion4

Tiens, métissé. C’est peut-être ça qui fait notre caractère et notre force… Et ça dérange ! Car un peu plus tard, une dame bien apprêtée, la cinquantaine, a tenté de remettre la grisaille de la haine dans notre petite fête musicale :  » votre musique, là ! et votre candidate ! Elle est pas représentative de la France !  »  Aussitôt les militants ont rétorqué « Nous sommes le peuple ! Fraternel et bigarrés ! » Epouvantée par tant d’enthousiasme, la vieille aigrie est retournée dans sa tanière. Et plus haut, à quelques mètres, le couple de retraités nous envoyait un petit signe d’encouragement.

Oui, c’est donc bien ça. Partout où planera l’ombre de Marine Lepen, nous diffuserons nos mille couleurs de la fraternité.

melenchanteurs-20

Plus tard, nous avons repris notre ballade militante en fanfare à bord de notre caravane. Sur le chemin, rue de l’Amiral Mouchez, nous sommes passés devant un petit square pour enfants. En quelques secondes, alors que nous approchions de la grille, nous avons vu apparaître les petites têtes des mouflets aux yeux écarquillés, fascinés par notre spectacle ambulant. Il n’en a pas fallu beaucoup plus pour nous décider avec notre fanfare à les rejoindre dans le parc.

La fanfare avançant, les petits marmots se sont mis en rond autours de nous, ils dansaient, riaient, chantaient… la vie, quoi ! Les parents les accompagnant étaient aux anges, quelques uns dansaient, d’autres discutaient avec nous, tandis que d’autres nous regardaient simplement en souriant. Dans cette ambiance joyeuse, nous avons pu engager des discussions politiques et prendre quelques contacts. Une manière festive de s’approprier la parole politique et d’échanger dans la convivialité.

Notre façon de faire de la politique est à l’image de la campagne présidentielle que nous avons menée avec le Front de Gauche. Ce monde du partage et du vivre ensemble que nous voulons, nous le concrétisons au quotidien dans nos manières de militer. Nous sommes la chaleur humaine insurrectionnelle !

N’hésitez pas à venir faire un tour avec nous et à venir me rencontrer avec Maziar Dowlatabadi, mon suppléant. On se fera une joie de partager un moment de bonheur politique avec vous.

2 Comments
  1. « Voilà plus d’un mois qu’il est né et il n’a toujou’s pas p’is la couleur locale » dit Francis Bebey dans une chanson où c’était un blanc arrivé dans le village qui était le papa présumé… ;o)

    Je songe à un gars bien noir adopté tout petit par une famille bien blanche. Quand on lui demande d’où il est il dit toujours qu’il est bourguignon. Oui, mais d’où venez-vous ? Ben, de Bourgogne ! J’avais un arrière-grand-père forgeron là-bas et toute ma famille vit encore en Bourgogne aujourd’hui. Parce que ses parents adoptifs sont SA famille et qu’il refuse tout autre lien qui ne serait guère qu’imaginaire: il ne s’est rendu qu’une fois en Afrique alors qu’il avait plus de trente ans.

  2. Jean Lacassagne

    Ancien du 13éme arrondissement, si chaleureux, j’ai pu suivre un week end votre caravane..festive, militante, convaincante et musicale. Elle donne de nouvelles perspectives aux échanges avec les citoyens, à la politique, à la relation entre partis et électeurs. Votre score et présence de terrain montre que ce n’est qu’un début, restez unis, forts et labourez vos quartiers, avec vos beaux visages, vos sourires et votre diversité..et aussi votre jeunesse chaleureuse ! L’avenir vous appartient..on lachera rien, partout et ensemble !

Leave a Reply