Législatives : on continue l’insurrection citoyenne !

Ça fait un drôle d’effet de voir sa tronche sur les murs. Mes affiches de campagne ont été livrées lundi, le lendemain du second tour de la présidentielle. Le soir même, les copains avaient organisé des équipes de collage. Et sur la circonscription, quand le Front de Gauche colle des affiches, ça rigole pas.

En passant le lendemain matin dans le quartier en scooter, il y a donc d’abord le premier effet Kiss-Cool : « Oh la la mais il y a ma gueule partout ! ». Et puis on se dit que ça y est, c’est reparti pour de bon, l’insurrection citoyenne se poursuit avec la campagne des élections législatives.

On a pris notre pied pendant la campagne de Jean-Luc Mélenchon. On a construit une émulation collective, un mouvement d’implication populaire, une force vivante et joyeuse qui dépassait le cadre d’une campagne électorale.

Ensuite il y a eu la douche froide du score du Front National. Et puis, avouons-le, la déception du score du Front de Gauche. On s’était tellement senti portés par le sentiment que cette-fois, c’était la bonne. Qu’on allait renverser l’ordre établi et casser le scénario perpétuel de l’impuissance politique du bipartisme. On sentait que nos désirs de bousculer la donne portaient loin, loin, et qu’on était sur le point de devenir majoritaire. On croyait à une accélération de l’Histoire, une Histoire qu’on écrivait nous-mêmes. Dans cet élan, on souhaitait, au moins, passer devant le Front National. Et un peu plus…

Alors, ces 11%, pourtant encore inimaginables il y a un an quand les sondages nous mettaient à 4%, ils nous avaient laissé un petit pincement au cœur.

Comme l’a dit Jean-Luc Mélenchon le 4 mai place Stalingrad, « Histoire, que tu es lente, que tu es cruelle ». Mais aussi lente et cruelle soit-elle, l’Histoire est en marche. Le mouvement qui est né au cours de ces mois de campagne autour de la campagne du Front de Gauche ne s’est pas évaporé du jour au lendemain. Et lorsque je dis cela, ce n’est pas incantatoire. Venez faire un tour dans les rendez-vous du Front de Gauche, dans nos rassemblements, dans nos réunions. Vous vous apercevrez par vous-même de cette belle énergie toujours intacte.

 

526169_3082368213443_1090950301_32258667_689134278_n

Sarkozy viré de l’Elysée, c’est un énorme verrou qui a pété.

Il va être plus facile désormais d’enfoncer la porte qui nous permet d’accéder à la révolution citoyenne et au programme « L’Humain d’abord ».

Le nouveau terrain de bataille qui s’ouvre pour faire valoir notre projet de transformation de la société, c’est celui des élections législatives.

Et sur la circonscription où je suis candidate, nous avons de grandes chances de gagner. Compte-tenu du score total élevé de la gauche, et du faible score de l’extrême droite, les pressions au vote utile n’ont aucun sens. Les électeurs ont ici la possibilité de choisir la gauche qu’ils souhaitent voir représenter à l’assemblée nationale, et de voter en fonction de leurs convictions. Cela devrait être évident, il est pourtant devenu tellement rare de ne pas se faire confisquer son choix de citoyen par des prétextes tacticiens !

melenchanteurs-21

On a démarré la campagne comme on a appris à le faire. Une campagne joyeuse et conviviale, dans une dynamique d’insurrection pacifiste.

Plutôt que de louer un local de campagne, nous avons choisi d’aller à la rencontre des citoyens avec une belle caravane rouge aux couleurs du Front de Gauche. Accompagnés d’une fanfare, nous nous déplaçons régulièrement sur la circonscription, en interpellant les habitants et les passants.

Au fil de nos parcours, on s’arrête discuter dans les parcs pour enfants, devant les centre commerciaux, devant les terrasse des cafés. Parfois, spontanément, les places se transforment en pistes de danse. La discussion s’amorce facilement, dans une ambiance conviviale.

 Je vous propose un aperçu ci-dessous de mon local de campagne ambulant en photo et en video. Dans les prochains billets, je vous raconterai cette campagne vivante, populaire et pleines d’initiatives en tous genre : porte-à-porte, meetings en plein air, actions coup de poing, collages, tractages, réunions publiques, etc.

D’ici là, si vous croisez la caravane du Front de Gauche, venez discuter avec nous !

melenchanteurs-17

 


camion3

melenchanteurs-15

3 Comments
  1. Benjamin Tardif

    Bon courage pour la campagne 🙂 Poses-toi plus quand tu parles sur les plateaux télé, ça renforce le message et fait moins brouillons 🙂
    Benjamin

  2. Sylvestre

    Les électeurs de ta circonscription ont l’occasion de rajeunir et féminiser l’assemblée tout en choisissant quelqu’un qui a de l’énergie à revendre pour défendre un beau programme !
    A leur place je n’hésiterais pas un instant. 😉

  3. daillan

    J’aime vraiment votre joie de vivre, votre façon de vous donnez a fond dans ce grand projet qu’est le Front de Gauche. Continuez comme ça, cette victoire vous la mérité ! 😉
    Bonne continuation, Un citoyen.

Leave a Reply