Catalogne : Stop à la répression arbitraire !

Diada 2019.

En raison de leurs convictions, des responsables politiques catalans sont aujourd’hui encore en détention ou exilés pour avoir proposé un référendum sur l’indépendance et risquent d’être condamnés à de lourdes peines de prison.

3 eurodéputés, élus démocratiquement en Espagne lors des dernières élection européennes, comme mon collègue Oriol Junqueras, sont aujourd’hui retenus en prison dans la pure négation de la démocratie. Loin de moi l’idée m’immiscer dans un débat sur l’indépendance de la Catalogne, mais bien de dénoncer une forte atteinte aux libertés fondamentales et à l’exercice de la démocratie. Le débat politique ne doit pas être tranché par la répression, par des atteintes aux droits des personnes ou par une forme de délit d’opinion.

J’en appelle à la fin des mesures arbitraires qui pèsent sur ces élus. La démocratie, les droits civils et politiques doivent être respectés !

et, leo. id risus ut dolor. non elementum ante. quis, nec