Les nouveaux forçats du numérique nous regardent, ils n’en peuvent plus d’attendre !

Partout dans le monde, en Espagne, en Belgique et jusqu’en Californie, la justice arrive à la même conclusion : les plateformes numériques trichent et exploitent les plus précaires.

Et pour la première fois en France, la semaine dernière, c’est Deliveroo qui a été condamné pour travail dissimulé.

L’Europe ne peut se cacher derrière des décisions de justice, nous devons protéger les travailleurs des plateformes.
Nous devons les reconnaitre pour ce qu’ils sont : des salariés.

Mon intervention en session plénière du Parlement européen le 12 février 2020.

leo. et, libero. elementum dolor felis ipsum quis elit. sed Praesent lectus